Couture / Maiori 2017

Si la poésie s’auréolait d’un halo de particules, elle prendrait l’aspect de la Lampe Couture. Dessiné par Normal Studio, ce grand volume lumineux est la dernière création de Jean-François Dingjian et Eloi Chafaï dans le domaine du luminaire. C’est aussi le premier modèle à éclairage diffus présent dans la gamme des luminaires solaires fabriqués par Maiori. La Lampe Couture s’inspire directement du lampion asiatique, objet artisanal et ancestral que Normal Studio revisite dans son vocabulaire contemporain. Focalisant son attention sur l’assemblage de formes géométriques simples et répétitives, le duo se met en quête d’un tissu résistant aux intempéries et diffusant, capable de magnifier les coutures qui l’architecturent. Conçue par le fabricant français Ferrari, la toile Batyline est sélectionnée par les designers pour la qualité de sa maille serrée garantissant la diffusion gracile de la lumière. En outre, l’adaptabilité de ce matériau aux contraintes de pliage permet l’emploi de la soudure par ultra sons. S’appropriant les savoir-faire de ces deux grands fabricants, Normal Studio a donné naissance à la Lampe Couture. Outre son esthétique sophistiquée, la Lampe Couture est également un condensé de technologies. Fonctionnant à l’énergie solaire, elle est pourvue d’un module unique fabriqué par Maiori intégrant des panneaux photovoltaïques et des LED. Via une batterie, ce dispositif l’autorise à stocker l’énergie solaire A et à la restituer le soir venu C . Un détecteur lui permet même de s’éclairer automatiquement à la tombée de la nuit B .